The waves are getting stronger

I’m sitting here on this beach

The waves fighting my feet

I love the sea

Come hang with me.

I don’t mean it in a strange way

We don’t need to kiss or hug again

You can keep your distance

I’m willing to allow that.

But come here with me

Come and sit and breath,

Let’s watch the silence be

And talk softly not to bother it.

Let’s feel the heat of the sea

And forget the cold in which we live,

Let’s drown our feet into the sand

And remember how we used to smile.

Let’s drink wine in glasses like adults

And play hide and seek when the sun goes,

Come here with me a moment

I don’t care about the problems

Just look right through this moon

And tell me why you felt like a fool.

I don’t know where to go after

But let’s have some laughter,

Just to remember an instant

How life can be brillant.

The wanderings around the lighthouse

‘Written in a dream, 04/17’

There is this light
that never goes off
it’s for sailors to row
and to humans enlight.
We live our lives
without knowing what to do
how to process
this hell we live in.
Nature is beautiful
and we’re part of that beauty
we feel and we meet
other people without expecting or greed.
There’s a garden in front of me
filled with long long weed
and some tulips grow here
to give color; to this dream.
Am I awake ?
Is this all fake?
Are people really that insane ?
I sit here watching her
put her shades on
as the wind blows
I can’t help but think
that this is all a dream
and that tomorrow morning
everything will disappear.
As I kiss your sweet lips
I am certain about
the contract I’ve just signed;
that states that one day
not far from this highway
I will suffer for you
and a thousand songs
will be composed
about you.
https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/20431458_1968548993434175_8834076812219527851_n.jpg?oh=9c00237723c67c6c66b2bd5c83a93618&oe=5A256B28

I do not care

I’m feeling so good with myself

Is like a new me is growing to stay

Yet I can’t stop thinking about you

As my mind I try not to use.

I don’t know what’s wrong

But I keep looking at my phone

For an unexpected call

Or an uncertain thought.

Are you still thinking of me?

Or I never cross your memory?

Cause I’ve been doing so well

But I can’t seem to forget.

Everywhere I go I wish for you to show,

Everytime I think you’re gone

My soul crashes into stone.

I love you still

And don’t know if I’ll leave,

Even after the bad

The way you hurt me

I am still very sad

Kind of willing to forgive.

I don’t know if it’d be good

And I’m scare like hell

But truth is I want you for good

And the rest I just do not care.

J’ai baisé la mort 

Son maquillage coulait 

Elle pleurait, elle pleurait, 

Entre la profondeur de sa gorge 

Mon membre était bloqué. 

Elle aimait, elle aimait 

Quand c’était dur et animé, 

Comme une sauvage elle me torche 

Et mon dos elle griffait. 

Ses lèvres grandissant 

Tout autour du gland, 

Ses yeux se dilatataient

Quand ses seins elle découvrait. 

C’était pas une chienne 

C’était une déesse, 

Elle jouissait en silence 

Se divertissait entre rôles. 

L’amour la rendait aveugle 

Mon membre devenait anxieux, 

Son bijou dansant me parlait 

Son arrière m’a empoisonné. 

La meilleure façon de coucher 

Est de baiser jusqu’à la mort, 

Quand elle viendra nous chercher

Notre vivacité lui fera peur. 

Conversation with a broken lady #22

‘Je crois m’ avoir trompée de vie’, elle dit un froid soir d’été, ‘j’ étais sûre d’avoir compris la vie, que la vérité me montrerai le calme hors de la ville. Mais rien ne marche jamais. Je fuis toute chose qui me donne du bonheur, je ne suis pas faite pour ce genre de splendeur. J’ai vécu les meilleurs moments de mon existence et pourtant je déteste être tombée pour un artiste. Maintenant il chante, il écrit, il peint sur mon existence et cela me cause une peine terrible, car je suis une personne horrible. Je ne veux plus repousser les gens mais je ne les veux pas près de mon cœur, je ne sais pas ce que je veux mais je sais ce que je fuis.’

‘Pauvres sont nous’, j’ai répondu joint à la main, ‘nous humains, nous êtres étranges. On se balade sur cette terre, l’on cherche la paix spirituelle mais l’on se rends pas compte que l’on possède déjà tout ce dont on a besoin. La vie tu ne la comprendras jamais, car il n’y a rien à comprendre. Un artiste c’ est quelqu’un qui opprimé la vie à la recherche de réponses, un peu comme un scientifique. L’artiste cherche un sens dans l’air qu’il respire, dans la nature qu’il cultive, dans les yeux qu’il admire. Quand un artiste a cette impulsion de créer pour toi, de faire de toi une œuvre d’art, tu sais que jamais tu ne mourras. Car entre les fines lignes, ou les traits abstraits de sa création; tu trouveras une galaxie entière de vérité et d’éternité.  Et tu sauras que tu ne t’étais pas trompée. A un moment ou un autre tu devrais l’affronter, et le mieux c’est que tu sois celle que la peine a réussi à surmonter et recréer. Toujours recréer.’