An uncertain dream 

​It’s been a long search 

But I think it’s come to an end 

I’ve found the lady 

Poets rhymed for then. 

She likes to read poetry 

Out loud 

Hear me sing 

To her heart 

Loves to think 

And write 

Love 

And never lies. 

She likes to wear 

Clothes in summer 

And be naked 

In rainy Sundays, 

She’s freaky 

A cutie, 

Her arms 

Are literal rhymes, 

Her heart 

Is literature,

Her hand 

Is pure texture. 

She likes to lie

Under trees 

And just be tight 

Covered by my arms. 

She likes simple stuff, 

We dance and cook 

We fuck and laugh 

We drink and smoke 

We love and never feel alone. 

When we feel lonely 

Together 

She’ll light me a smoke 

I’ll write a poem 

We’ll hug surrounded 

By words 

And prose

Forget that violence 

Ever existed in this world. 

There’s  a voice out there 

Telling me to wake up 

But this dream is too pure 

To ever be correctly write  down. 

Entre les bras de la Seine 

​On vit comme des Rockstars 

Noyées dans l’excès et l’extase 

Nouvelle raison de boire chaque soir

‘Passe moi un feu pour allumer mon joint.’

Dans la plénitude de la vie

On roule sans défit 

Pour passer un autre jour 

Et pas gâcher notre tour. 

Les nuits on se rassemble 

Comme d’êtres d’un autre temps 

Et l’on discute et le silence 

Parfois nous provoque 

Mais nous restons immortels 

Entre une ou une centaine de bières.

Ces nuits froides 

Et les jours chaleureux 

Réveillent en moi le sentiment 

D’un temps meilleur 

Où la Lune me draguait

Et le Soleil je fuyais. 

Vivre la nuit 

Est une expérience unique 

Entre les bras de la Seine 

Le bonheur réjouit

Et on ne vaut plus la peine. 

Maintenant dans cet sobre monde

Les mots semblent défiler 

Devant mon anxieux être 

Sans que je puisse les attraper.

Et mon être se voit noyé 

Dans le désespoir et la solitude 

De ne plus se voir inspiré 

Par ces majestueuses paronamiques.