Une demande d’humanité

‘First written, 14/11/2015’
Il pleuviote en dehors de mon cubicule
Des sons de feu, mais pas celui de Dieu
Retentissent et des nouvelles fosses s’intitulent.
La barbarie envahi les rues
Des cris se poussent
Des vies s’épuisent
Comme sorti d’un jeux vidéo
Maman, les gens se tuent.
Je retourne te voir
Dans ta grandeur forestale
Et je te demande maman,
Quand est-ce qu’ils se rendront compte
Que l’on est tous l’un dans l’autre
Des être crées pour aimer
Pour créer et profiter
De la terre que l’on a trouvé
Si belle dans sa pleineté.
Pourrais-tu leurs dire
Qu’ils arrête ce suicide
Sociale et vital,
Pour qu’on puisse tous
Comme au début
Vivre en solidarité
Ou avec au moins un peu d’humanité.
La lune et le soleil se sont cachés aujourd’hui,
Comme s’ils avaient honte de ce qu’ils ont vu
L’humanité qu’on a perdu,
Les péchés que l’on a commis.
Paris, te laisse pas faire
Tous ensemble comme des battants
On se tirera d’affaire
Et la musique des amants
Éclairera encore nos habitants.

image

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s