Versets teintés de vin

Ça fait toujours mal,
Ça ne me tue plus à l’intérieur
Mais ça fait toujours mal.
Ça fait mal quand j’y pense
Et quand je n’y pense pas
Quand je fume
Et quand je bois le soir.
Regarde moi
Lis moi
Je suis passé près de toi
Et pas d’une nouvelle proie.
Tes yeux m’ont menti
Tes lèvres m’ont endurci
Ta main dans la mienne
Faut que je m’en souvienne.
Aucune larme
À traversé ma face
Quelques regrets
Mais aucun prioritaire.
Je pensait
Que l’on était
Une belle équipe solidaire
Mais c’était un régime totalitaire.
Ta main dans la mienne
Faut que je m’en souvienne.
Tes mots et tes actes
Ne sont pour moi que des vains
Bruits dans la foret
Qui sont trop effrayés
Pour sortir d’entre tes mollets.
Vas-y
je t’en prie
Marche bien loin
Du toi et moi
Oubli tous les poèmes
Que mon âme t’amène
Oubli moi
Et perd la chance
De vivre entre les anges.
Ta main dans la mienne
Faut que je m’en souvienne.

image

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s