Conversations with a broken lady #8

“Je tremble à chaque fois que j’y pense,” elle m’a chouchoutée dans la nuit, “c’est tellement facile de se tromper sur une personne, de voir une toute petite partie d’eux et la confondre pour leur intégrité. Les apparences sont confuses, tu peux croire connaître une personne, arriver au point de l’aimer même, mais connaît-on vraiment les personnes qui nous entourent ? J’ai peur de faire confiance aux gens quand même les plus proches m’ont déçu.”
“C’est normal d’avoir peur,” je lui ai répondu, “c’est une réponse de ton âme qui a perdu en quelque sorte l’espoir de trouver un être égal qui lui montrera plus que les coups de pieds et étranglements qu’elle a souffert jusqu’à présent. C’est nécessaire d’avoir peur mais il ne faut pas se laisser consommer par cette frayeur. L’on ne voit que deux choses chez les gens; ce qu’ils veulent nous montrer et ce que l’on veut voir. Les gens vont vous décevoir, on ne peut rien faire pour le changer, mais il faut que tu garde avec toi les bons – et mauvais – moments que ces gens pourraient t’offrir car ceux-là vont t’apporter une grande leçon; comment vivre avec toi même et celle-ci est la plus grande et importante leçon que t’apprendra dans ta vie.”

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s